Chambre de Commerce et d’Industrie RD Congo-Europe : Votre partenaire idéal pour investir en RDC

Chambre de Commerce et d’Industrie RD Congo-Europe : Votre partenaire idéal pour investir en RDC

Vous êtes un entrepreneur congolais, de la diaspora ou étranger, et vous souhaitez investir en République Démocratique du Congo ?

La Chambre de Commerce et d’Industrie RD Congo-Europe (CCICE) est votre partenaire idéal pour vous accompagner dans la réussite de votre projet d’affaire au Congo et ailleurs.

Pourquoi choisir la Chambre de Commerce ?

La CCICE est une organisation à but non lucratif qui a pour mission de promouvoir les échanges commerciaux et les investissements entre la République Démocratique du Congo et l’Europe. Elle met à la disposition de ses membres un large éventail de services pour les aider à développer leurs activités en RDC, notamment :

  • Information et conseil : La CCICE fournit des informations et des conseils sur l’environnement des affaires en RDC, les procédures d’investissement, la fiscalité, le droit du travail, etc.
  • Mise en relation : La CCICE met en relation ses membres avec des partenaires potentiels, des investisseurs, des administrations publiques et des organisations internationales.
  • Appui au développement des entreprises : La CCICE propose des formations, des ateliers et des séminaires sur des thématiques telles que la gestion d’entreprise, le marketing, le développement commercial, etc.
  • Promotion des exportations : La CCIE aide les entreprises congolaises à exporter leurs produits sur les marchés européens.

En plus de ces services, la Chambre de commerce  offre également aux ses membres un certain nombre d’avantages, tels que :

  • Un réseau d’affaires : La CCICE dispose d’un réseau d’affaires de plus de 500 entreprises en RDC et en Europe.
  • Des réductions sur les services : La CCICE propose des réductions sur ses services à ses membres.
  • Des invitations à des événements : La CCICE organise régulièrement des événements tels que des conférences, des forums et des salons professionnels.

La CCICE est votre partenaire de confiance pour réussir votre investissement en RDC. N’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus sur nos services et nos avantages.

Voici quelques exemples concrets de comment la Chambre de commerce peut vous aider :

  • Vous êtes un entrepreneur congolais de la diaspora qui souhaite investir dans votre pays d’origine ? La CCIE peut vous fournir des informations sur les opportunités d’investissement en RDC, vous mettre en relation avec des partenaires potentiels et vous aider à obtenir les autorisations nécessaires.
  • Vous êtes une entreprise étrangère qui souhaite faire affaire en RDC ? La CCIE peut vous fournir des informations sur le marché congolais, vous aider à trouver des partenaires locaux et vous accompagner dans vos démarches administratives.
  • Vous êtes un investisseur qui souhaite en savoir plus sur un secteur d’activité particulier en RDC ? La CCIE peut vous fournir des études de marché et vous mettre en relation avec des experts du secteur.

La Chambre de Commerce est là pour vous accompagner à chaque étape de votre projet d’investissement en RDC. Contactez-nous dès aujourd’hui pour en savoir plus !

En plus des services et avantages mentionnés ci-dessus, la CCIE s’engage également à :

  • Promouvoir l’entrepreneuriat et l’innovation en RDC.
  • Lutter contre la corruption et améliorer le climat des affaires en RDC.
  • Contribuer au développement durable de la RDC.

La CCIE est une organisation dynamique et engagée qui joue un rôle important dans le développement économique de la République Démocratique du Congo.

 Avec des agences comme l’ANAPI, FONAREV et autres menant d’arrache pied ce combat de démontrer une autre image du Congo au travers leurs différents canaux, la Chambre de commerce et d’industrie se joint à ces agences étatiques dans cette perspective car, le Congo a plus à offrir que vous ne pouvez le penser.

En choisissant la CCIE comme partenaire, vous faites le choix de réussir votre investissement en RDC.

Chambre de commerce : KAFINGA KEFFI De la diaspora à la conquête du secteur hôtelier kinois !

Chambre de commerce : KAFINGA KEFFI De la diaspora à la conquête du secteur hôtelier kinois !

KAFINGA KEFFI, une entrepreneure ambitieuse de la diaspora congolaise, s’apprête à lancer son projet d’hôtel à Kinshasa.

Forte de sa détermination et de son expérience acquise à l’étranger, elle s’appuie sur l’accompagnement précieux de la Chambre de Commerce et d’Industrie RDC-Europe pour concrétiser son rêve entrepreneurial dans son pays d’origine.

Un projet porteur de promesses

Le projet hôtelier de KAFINGA EFFI se veut innovant et répondant aux besoins spécifiques de la clientèle kinoise. Elle envisage de créer un établissement moderne et convivial, offrant un cadre idéal pour les voyageurs d’affaires et de loisirs. Son ambition est de contribuer à l’essor du tourisme en RDC en proposant des services de qualité et une expérience client unique.

La Chambre de Commerce et d’Industrie RDC-Europe : un allié précieux

Consciente des défis liés à la création d’entreprise en RDC, KAFINGA EFFI a décidé de solliciter l’appui de la Chambre de Commerce et d’Industrie RDC-Europe. Cette structure d’accompagnement dédiée aux entrepreneurs congolais de la diaspora lui offre un soutien crucial dans les différentes étapes de son projet.

Un accompagnement sur-mesure

La Chambre de Commerce et d’Industrie RDC-Europe met à disposition de KAFINGA EFFI une expertise précieuse dans divers domaines :

  • Aide à la recherche de financement
  • Conseils juridiques et fiscaux
  • Mise en relation avec des partenaires potentiels
  • Appui à la communication et au marketing

Un tremplin vers la réussite

Grâce à l’accompagnement de la Chambre de Commerce et d’Industrie RDC-Europe, KAFINGA EFFI se sent plus confiante et mieux outillée pour mener à bien son projet d’hôtel à Kinshasa. Elle est déterminée à faire de son établissement une référence dans le secteur hôtelier kinois et à contribuer positivement à l’économie locale.

L’histoire de KAFINGA EFFI est un exemple inspirant du dynamisme et de l’esprit d’entreprise de la diaspora congolaise. Son projet d’hôtel témoigne de la volonté de ces entrepreneurs talentueux de participer au développement de leur pays d’origine. La Chambre de Commerce et d’Industrie RDC-Europe joue un rôle essentiel dans la réussite de ces initiatives en offrant un accompagnement sur-mesure et en favorisant la création de synergies entre la diaspora et les acteurs économiques locaux.

CCICE/Info

RDC : Lutte contre l’inflation et stabilisation du franc congolais, le gouvernement déterminé à agir !

RDC : Lutte contre l’inflation et stabilisation du franc congolais, le gouvernement déterminé à agir !

Face à une inflation galopante et à une dépréciation du franc congolais, le gouvernement congolais se mobilise pour endiguer ces fléaux et protéger le pouvoir d’achat des ménages.

Une réunion stratégique tenue mardi dernier a permis aux membres du gouvernement d’examiner en profondeur les indicateurs macroéconomiques du pays et de mettre en place des stratégies efficaces pour stabiliser la situation.

Un diagnostic clair de la situation

Le ministre d’État, ministre du Budget Aimé Boji Sangara, la Vice-Ministre des Finances O’Neige N’Sele, le Vice-Ministre du Budget Élysée Bokumwana, le Conseiller Principal du Chef de l’État en charge des questions économiques Léon Kankolongo, et la Gouverneure de la Banque Centrale du Congo Marie-France Malangu Kabedi ont tous pris part à cette rencontre cruciale.

Le ministre Doudou Fwamba Likunde a brossé un tableau clair de la situation : « Le taux d’inflation en glissement annuel de la RDC est actuellement autour de 21 %, avec une dépréciation de la monnaie d’environ 6 %« . Des chiffres inquiétants qui contrastent avec la tendance internationale, où les politiques monétaires restrictives ont permis de maîtriser les tendances inflationnistes, avec un taux d’inflation moyen projeté à 3,5 % et une croissance de 3 % en 2024.

Des mesures concrètes pour juguler l’inflation et stabiliser le franc congolais

Déterminé à inverser la tendance, le gouvernement congolais a pris des mesures fortes :

  • Mise en œuvre des directives du Président Félix-Antoine Tshisekedi, telles que la limitation des paiements au guichet de la Banque Centrale.
  • Renforcement de la coordination entre le gouvernement et la Banque Centrale du Congo.
  • Reprise des réunions du comité technique de PTR pour aligner les stratégies économiques.
  • Amélioration de la supervision bancaire.
  • Rationalisation des dépenses publiques.

La dollarisation de l’économie au cœur des préoccupations

Lors du dernier Conseil des ministres, le problème de la dollarisation de l’économie congolaise a été soulevé. Cette situation rend la stabilité du franc congolais cruciale pour le pouvoir d’achat des ménages. En réponse, le Président Tshisekedi a ordonné une réévaluation des mesures économiques prises en juillet 2023 pour stabiliser le taux de change, avec l’ajout de mesures supplémentaires si nécessaire.

Un gouvernement mobilisé et déterminé

Le ministre Doudou Fwamba a tenu à rassurer la population : « Les équipes gouvernementales sont mobilisées pour mettre en œuvre ces mesures et maintenir la vigilance afin de maîtriser l’inflation et protéger le pouvoir d’achat de la population. » Cette réunion marque un tournant important dans la lutte contre l’inflation et pour la stabilisation du franc congolais. Malgré les chocs exogènes et endogènes auxquels le pays fait face, le gouvernement demeure déterminé à prendre les mesures nécessaires pour assurer la prospérité économique et le bien-être de ses citoyens.

CCICE/Info

RDC : Le Crefdl exhorte Judith Suminwa à assainir les finances publiques et à redresser la gestion budgétaire

RDC : Le Crefdl exhorte Judith Suminwa à assainir les finances publiques et à redresser la gestion budgétaire

Le Centre de recherche en finances publiques et développement local (Crefdl) monte au créneau pour alerter la Première ministre, Judith Suminwa, sur la situation préoccupante des finances publiques en République démocratique du Congo.

Dans une lettre datée du 24 juin 2024, le Crefdl appelle à des mesures urgentes pour assainir les finances publiques et redresser la gestion budgétaire du pays.

Mise en garde contre la pratique de la « mise à disposition de fonds »

Le Crefdl pointe du doigt la pratique de la « mise à disposition de fonds », une procédure opaque qui, selon lui, devrait être strictement encadrée par la loi. « Son recours devrait se limiter aux menus dépenses conformément au Manuel de procédure révisé et du circuit de la dépense publique », insiste le Centre.

Élimination des « lignes budgétaires obscures » et réduction du train de vie du gouvernement

Le Crefdl dénonce également l’existence de « lignes budgétaires obscures et sans clé de répartition », comme le « Fonds spécial d’intervention », qui, selon lui, masque des dépenses de fonctionnement non justifiées.

Par ailleurs, le Centre fustige le train de vie élevé du gouvernement actuel, qui compte 54 membres, dont 6 vice-Premiers ministres et 10 ministres d’État. Un effectif pléthorique qui, selon le Crefdl, risque d’absorber tous les crédits budgétaires affectés aux projets d’investissements dans les provinces.

Appel à une meilleure allocation des ressources et à la lutte contre la corruption

Le Crefdl plaide pour une meilleure allocation des ressources, estimant que les fonds alloués à l’Assemblée nationale, au Sénat et à l’Inspection générale des finances (IGF), soit environ 300 millions de dollars par an, pourraient être utilisés pour financer des projets d’infrastructures tels que la réhabilitation de la route entre Kisangani et Buta (324 km).

Enfin, le Centre appelle à une lutte implacable contre la corruption et à la promotion du développement à la base pour garantir un accès équitable aux services sociaux de base et de qualité pour tous les citoyens congolais.

En conclusion, le Crefdl lance un appel pressant à la Première ministre Judith Suminwa pour qu’elle prenne des mesures concrètes et urgentes pour assainir les finances publiques, redresser la gestion budgétaire et promouvoir une gouvernance responsable et transparente en RDC.

CCICE/Info